Arrivée en Finlande, sessions blocs au Sud !


La mer Baltique vite traversée, nous débarquons en Finlande. Ce tournant tant attendu dans notre voyage.

Rapide (re)visite de Helsinki, à cette période (Août) c’est une capitale très vivante. C’est toujours agréable de s’y balader, surtout en bord de mer. D’autant plus que lors de la dernière visite de Val’, il y faisait froid en bord de mer (Avril), si froid que la mer était encore partiellement gelée ! A vrai dire, la visite a été rapide, nous n’avions qu’une idée en tête, nous isoler en forêt, en bord de mer ou de lac. Les finlandais sont connus pour préserver leurs espaces naturels et on s’est vite rendu compte que ce n’était pas un mythe !

Nous quittons Helsinki, longue ligne droite vers l’Est, des forêts, toujours… Nous apercevons parfois la mer, ou peut être un lac. La route berce. Nous quittons la route principale pour un plus petit axe. La campagne finlandaise respire l’harmonie : des champs à l’orée de la forêt, juste ce qu’il leur faut ? Le soleil fait resplendir les magnifiques fermes rouges bordeaux. Le blé est prêt pour la moisson. ça sent bon la fin de l’été. Nous quittons la route goudronnée pour une autre en terre. Là, ce sont quelques habitations perdues dans la forêt, en bord de mer, isolée du tumulte des axes routiers et des villes. Nous arrivons à Lappnor. Le beau temps nous pousse à flâner sur une petite plage de galets. La côte finlandaise est dentelée ; presqu’îles et îles se retrouvent à l’horizon proche. Tout est paisible ce jour là. Et tout le restera au cours de notre séjour en Finlande.

Lappnor a une autre facette plus sport. Le lieu est devenu historique dans le monde de l’escalade avec la réalisation du premier 9a bloc. Une petite pose photographique devant Burden of Dreams (le fameux bloc réalisé par Nalle Hukkataival), avant de grimper et heureusement à Lappnor, il y a pas mal de blocs à notre niveau. De très beaux blocs d’ailleurs, surtout aux secteurs Mulk et Block work. La roche adhérente facilite les préhensions et c’est un plaisir de se hisser sur des plats comme pour le départ assis de Luisuleuka (6a+) ou la traversée déversante de The Mulk (6b). Deux très belles journées à Lappnor avant de reprendre la route.

Toujours en bord de mer et à l’Est de Helsinki, c’est à Vassölandel que nous avons poursuivi notre découverte des blocs granitiques du sud de la Finlande. De nouveaux blocs délivrés par les glaciers recouvrant la scandinavie il y a fort longtemps (petit cours de géologie donné par une petite grand-mère partant à la cueillette de myrtilles). Et nouveau super terrain de jeu (55 passages répertoriés sur 8 blocs). Pas mal de variété aussi passante d’une jolie dalle où la moindre aspérité devient une prise (Cruising for a Bruising, 6b) au dévers de High Voltage (6b+). Pour couronner le tout, bivouac en bord de mer, à nouveau près d’une superbe plage de galets.

Avant de rejoindre le nord du pays, on se devait de passer à Turku, l’occasion de se remémorer pas mal de bons moments en redécouvrant lieux de vie et de visites. Et si Val avait su il y a 8 ans qu’il y avait autant de possibilités pour grimper dans cette ville, il se serait peut être mis à l’escalade plus tôt… Au coeur même de Turku, une quinzaine de sites d’escalade (couenne et bloc) sont répertoriés. Nous avons testé le secteur de blocs de Luolavuori (121 passages sur 15 blocs). Un secteur assez génial. Rien de bien différent des autres blocs du sud de la Finlande sauf peut être la fréquentation plus importante du site et donc des blocs moins moussus et plus faciles à repérer. Le bloc Joogo-kivi est riche en passages déversant, bien attrayants et ça a été un plaisir de comprendre la méthode pour sortir joliment Oho eiku (6b+) et plus en force Joogo et Bouldernisit (6b).

Et c’est la dessus que nous avons quitté le sud de la Finlande, les bivouacs en bord de mer et les journées en forêt. Du bloc, on a continué à en faire pas mal sur la route vers le nord de l’Europe…

Laisser un commentaire