Changement de rythme

Ecrit par Valentin


Habitués au rythme tonitruant que nous permet la douceur de notre bon vieux climat breton, toujours à 100% jusqu’à la nuit, encore que c’est bien connu, les nuits bretonnes sont elles aussi agitées, nous avons été peu à peu amenés à nous soumettre au rythme des pays méditerranéens.

Frustration, c’était d’abord ce que nous ressentions. Laisser les promenades, escalades et autres activités à midi pour reprendre … le plus vite possible ! A la chaleur ! Il nous aura fallu traverser la Grèce pour apprendre. Apprendre à changer de rythme, se lever plus tôt, et profiter de la fraîcheur matinale. S’ombrager, créer un petit abris près, ou à l’aide du fourgon pour les heures chaudes et ralentir, lire, se rafraîchir.

Un bain dans la mer Ionienne au pied des falaises de Varasova gravies le matin, eaux chaudes qui paraissent froides lorsque dehors il fait plus de 35°C. Ralentir, que c’est bon au final d’être contraint à ralentir pour qu’une fois le retour de la douceur, on retrouve le plaisir de pouvoir s’agiter avec notre rythme de sprinteurs bretons.

Au son du trompettiste au loin qui révise ses gammes, face à une mer d’huile, dans un calme troublant, je me demande quel est le rythme d’une vie, celle du sprinteur, vite épuisé, ou la vie tempérée par la chaleur et le chant des cigales grecques. Evidemment, il n’en tient qu’à nous d’apprendre à ralentir, la chaleur n’est que prétexte, peut être une base pour une vie meilleure.

5 réflexions sur “Changement de rythme

Laisser un commentaire