En route vers le nord de la Finlande ; de Turku à Rovaniemi

La Finlande ce sont des lacs, des forêts, des lacs et des forêts, des l… Mais que c’est beau. Nous avons passé beaucoup de temps à nous émerveiller devant ces paysages lorsque nous avons traversé le pays, en route vers la Laponie.

Pour traverser le pays, nous avions choisi comme ligne directive de suivre les sites d’escalade de blocs. Généralement perdus en forêt, c’était l’idéal pour découvrir le cœur du pays.

Reila, avant de quitter le sud de la Finlande

Petit au revoir à la mer Baltique après avoir quitté Turku, le temps d’un bivouac agréable près de Reila, avant de rejoindre le nord de blocs en blocs. Car oui, sur notre route, nous avons surtout trouvé des sites de blocs moins fréquentés l’été à cause des zones humides et des moustiques.

C’était le cas près de Nokia, à Pinsiö précisément où après une première déconvenue au secteur majeur, nous avons fini par trouver 1 unique bloc. Du coup nos avons opté, amusé, pour la cueillette des myrtilles et des champignons. On s’est régalé.

Bivouac en bord de lac à Jyväskylä

Le lendemain, après une dernière déconvenue près de Tempere, nous avons fait route vers Jyväskylä. Même constat, certains secteurs ne sont pas ou plus fréquentés, il nous manquait une brosse métallique là ! Mais nous avons tout de même fini par trouver quelques blocs en milieu d’après-midi à Paasivuori, de quoi se dégourdir les doigts ! Puis bivouac en bord de lac, à regarder les vas et viens des pêcheurs.

Alors le lendemain, nous avons décidé de tenter notre chance en bord de mer, à Raahe au site appelé Mansikkakallio. Un chouette secteur, avec de beaux blocs en bord de mer, dans un très beau cadre. Mais pour la première fois du voyage … la pluie nous a stoppée. Nous étions pourtant chaud patate sur le très beau dévers du bloc Jahti et ses nombreux passages de 6a à 7b. Alors pour se consoler, on a commandé 2 pizzas chez le vieil ami à Val’ Koti Pizza, une bonne Karhu Sauna III (bière) et on a regardé des séries, au sec dans le fourgon, comme à la maison, notre nouvelle maison.

Un groupe migrant vers le sud, quand nous allons vers le nord

Réveillés par les oies, en bord de mer, l’heure de la migration. Nous avons fait route vers Rovaniemi !


Laisser un commentaire