Escalade à Saint-Guénolé


Il ne faut pas grand-chose pour qu’un grimpeur se mette à pratiquer son sport. Quelques blocs de granite posés en bord de mer, un soleil rayonnant et des copains grimpeurs et pareurs. C’est le dessin de la belle journée que nous avons passé, tout juste 7 jours avant le départ pour notre tour d’Europe, avec Jean Baptiste de Entre Nos Mains. Il nous a guidés toute l’après-midi entre les différents blocs.

Saint-Guénolé, c’est avec la pointe du Goudoul à Lesconil, un site de bloc bien connu des grimpeurs sud finistériens. Il n’y a pas (encore) de topo officiel mais en farfouillant sur la toile, on peut trouver tout de même pas mal d’infos’. Et quand bien même, avec un peu d’imagination il n’est pas compliqué de se dégoter un beau bloc par-ci par là. Il est même possible de trouver quelques traces de magnésies par endroit, témoin du passage d’un autre bloqueur breton. En bref, il suffit juste de déambuler, face à la mer, crashpad au dos.

L’avantage du granite, c’est qu’il n’y a aucun souci d’adhérence. Les styles de blocs sont variés, les difficultés aussi. Quelques dalles, où les cristaux de quartz deviennent des micros’ à serrer, de beaux toits, des dièdres avec des mouvs’ de compression bien sympathiques …


Les locaux diraient que quand tu commences à saigner, c’est qu’il est temps de s’arrêter. Allé, ça fait quasi 4 heures qu’on grimpe, on a tous quelques écorchures ! C’était un très bel après-midi de grimpe.

Laisser un commentaire