Glaciers et fjord, les beaux paysages norvégiens


En fourgon et à pied, nous avons parcouru pas mal de kilomètres autour des parcs nationaux de Breheimen et Jostedalsbreen. Un régal.

Tout a commencé lorsque nous avons pris route vers Geiranger. L’automne débute à peine mais les feuilles prennent leur couleur rouille, les mousses et bruyères rougissent. Contraste étonnant entre le bleu du ciel, le blanc des neiges qui subsistent en hauteur et le bleu turquoise des eaux glaciaires, qui coulent perpétuellement dans torrents et ruisseaux. Puis jeux de reflets et lumières sur des eaux plus calmes, silencieuses. Là débute une route des trolls, descente de 1000 mètres au fond du fjord de Geiranger. Nous tournons autour des cascades, descendons à pic puis plongée dans le fjord, c’est époustouflant.

C’est autour de Loen, plus au sud, que nous avons passé de forts moments. Un très bon moment de grimpe d’abord, mais nous y reviendrons. Puis un bivouac, une soirée dans un endroit hors normes. Imaginez, dormir entouré de cascades, torrents d’eaux glaciaires, face à une langue du glacier de Jostedalsbreen. Évidemment, l’endroit est bruyant mais la vue au coucher puis au réveil, la toilette à l’eau du torrent purifiante nous ont envoutées.

Parfois nos lieux de bivouac réservent d’autres surprises. Près de Gaupne, c’est une randonnée vers le sommet du Molden (1116 mètres) qui nous attendait. Une balade matinale qui nous a offert de beaux panoramas. Une façon bien plus réjouissante de découvrir les fjords norvégiens.

Il était difficile et dangereux de s’approcher du glacier à Loen, c’est donc près de Gjerde, à l’est du parc, que nous avons remis ça. Une jolie marche, le temps d’approcher le lac de Nigardsbreen au pied du glacier. Encore quelques minutes d’approche et nous voici devant ces glaces bleues ciel. L’eau coule à flot depuis une cavité sous le glacier. C’est difficile d’imaginer la quantité d’eau emprisonnée dans de tels endroits mais après tout nous sommes bien parti pour accélérer d’avantage sa fonte … dommage.

Enfin, nous avons fait route vers Aurland puis Nærøyfjord. Route touristique et paysages sensationnels. Une plateforme près d’Aurland pour admirer les fjords d’en haut. Puis d’en bas dans le charmant village d’Undredal. Une dernière balade le lendemain, prise de hauteur, à pied ce coup-ci pour contempler Nærøyfjord depuis Bakka.

Cette semaine, nous avons fait pas mal de chemin et vu tellement de paysages saisissants. Un endroit symbolique, glaciers et fjords sont bien les emblèmes des paysages norvégiens.

Une réflexion sur “Glaciers et fjord, les beaux paysages norvégiens

  1. Voici encore un très bel article, avec des descriptions si précises qu’on peut se projeter et s’imaginer être au milieu de cette nature époustouflante…

Laisser un commentaire