Marjan, la côte paradisiaque !

Ecrit par Emilie 


Après ces péripéties à Omis et Brela, nous décidons d’opter pour une falaise située en bord de mer, assurance d’avoir moins d’amis rampants ! A défaut d’aller sur l’île de Hvar, nous arrêtons notre choix sur Marjan, un parc situé aux abords de Split. Ce site est noté 5 étoiles dans notre topo de la Croatie et nous comprenons vite pourquoi !

C’est un petit bout de paradis isolé de la foule qui préfère la plage se trouvant juste en contrebas. Palmier, belle roche, petites chapelles et tours abandonnées dans la falaise …

Comme nous n’apprenons pas de nos erreurs, nous revoilà à midi en plein cagnard à sortir le matériel. Nous nous rendons bien vite compte que ça allait être compliqué et nous arrêtons de grimper après deux voies de grosse chauffe (du coup !) pour mieux revenir dans la soirée après un bon plouf rafraîchissant ! A 17h la falaise commence à passer à l’ombre et c’est nettement mieux !

Après s’être de nouveau échauffé dans Pantagana (5c) et Salvatore (6a), nous nous arrêtons sur une jolie ligne qui semble assez fine ; Jakopija (6b, 25m). Nous qui voulions serrer des prise, nous sommes servis ! C’est fin et assez teigneux par endroit, très sympa.

Nous nous rendons ensuite à un endroit du site déjà repéré dans la matinée. Une belle face avec les 3/4 en dalle et un gros toit en haut de voie, bien nette, très aérien ! Une ligne cotée 6c+ et deux autres cotées 7a sont équipées dans cette partie. Val’ avale sans pitié le toit de Juin Lapan (6c+), je suivrai mais c’est un peu trop vertigineux, on repassera plus tard ;). Val’ ira ensuite dans Sorechi (7a). Le départ n’est pas problématique, puis place à un réta’, passage en fissure, où on notera ses progrès. Puis c’est le début du marathon. Après avoir filé tout droit, le voilà désescaladant une partie de la paroi pour repartir de plus belle sur sa gauche. Après pas loin de 20 minutes dans la voie, il entame une partie très fine. Des réglettes, des pieds minuscules et après s’être battu pour l’enchaînement à vue, zipette et chute … à une prise du bac final. Son sourire effacé un instant réapparaît rapidement lorsqu’il décrit la voie.

Après un dernier jour à Split, un petit déjeuner pris au pied des falaises de Marjan, l’Adriatique, le soleil, les pages et de nombreux souvenirs d’escalade il est temps pour nous de mettre le cap sur la Bosnie Herzégovine puis de retrouver les montagnes du Monténégro que nous avions tant aimé 4 ans auparavant.

Laisser un commentaire