Que de belles surprises en Hongrie


Avant le départ, lorsque nos avions imaginé un itinéraire, nous n’avions qu’évoqué notre passage en Hongrie sans vraiment s’y intéresser. Peut-être juste le temps d’y découvrir une ou deux falaises du nord du pays tout de même.

Couché de soleil, dans un champ de maïs

Passée la frontière Roumaine, nous voilà plongés dans les vastes plaines agricoles du sud-est de la Hongrie : des champs de céréales à perte de vue, des canaux d’irrigation, la totale. Le temps d’une nuit planqués derrière un champ de maïs, nous voilà traversant les steppes, immenses plaines arides, où quelques bosquets offrent abris et ombres aux oiseaux et autres animaux et où certaines zones humides sont le refuge de grands migrateurs. Une de nos plus belles découvertes du voyage. Quel plaisir d’observer tout ces oiseaux, de les écouter. Mais ça Emilie y reviendra dans un autre article prochainement. Par contre, nous ne risquions pas de grimper dans le coin …

Le nord du pays est plus vallonné. Là ce sont les forêts qui s’étendent à perte de vue. Le parc naturel de Bükki et les montagnes du massif de Màtra sont des régions idéales pour se balader, pour s’isoler quelques temps dans les bois. L’automne doit rendre les paysages magnifiques et ça on le garde en tête !

Dans la forêt, nous avons découvert le joli site d’escalade de Màtra. Des pilliers de 15-20 mètres de haut d’andésite, roche qui peut être fragile. Ici on oublie bacs, fissures, pincettes, colos’ … C’est le paradis de la réglette. Un après-midi à s’élever au dessus des arbres, à expérimenter.

Dernière curiosité qui aura marqué notre passage : une colline de sel en formation à Egerszalok. L’eau chaude sortant de terre et déposant sels et sédiments blanchâtres créent des reliefs doux et arrondis. Au passage, ce genre de curiosité géologique est rare : Yosemite, Turquie et Hongrie, qui l’eut cru !

La Hongrie, c’est un pays enthousiasmant qui a su nous rappeler que les plus belles richesses ne sont pas toujours celles qui sont rendues célèbres mais bien celles qu’on découvre en toute discrétion.

Une réflexion sur “Que de belles surprises en Hongrie

  1. Emilie, le « e » te va sur mesure! Tu as commencé à cocher les espèces observées sur ton guide ornitho? Où vous en êtes maintenant? J’ai rencontré un monsieur polonais qui m’a noté des coins à voir en Pologne… Si ça vous intéresse 😉

Laisser un commentaire